*

21 jours - Journalistes

21 jours

Hugo Meunier

Saisons 1 et 2

Journaliste depuis un bon bout, dont une dizaine d'années à La Presse, Hugo Meunier s'estime privilégié de voyager et vivre des expériences grâce à son métier en plus d'écrire des livres à l'occasion. Il est cobaye pour une deuxième saison à 21 Jours.

Diplômé en littératures et en journalisme, Hugo Meunier a fait ses armes dans différents journaux hebdomadaires, avant d'atterrir au Journal de Montréal, à La Voix de l'Est puis à La Presse, où il travaille maintenant depuis 10 ans.

Il se définit comme un journaliste de terrain. D'abord durant quelques années dans sa couverture des faits divers, en compagnie d'un collègue photographe à bord d'un camion transformé en bureau mobile.

Il couvre ainsi la fusillade au collègue Dawson, les émeutes de Montréal, les inondations en Montérégie, sans oublier les tragédies de Lac-Mégantic et de L'Isle-Verte. Son travail l'amène aussi au cœur des zones de guerre (Liban, Afghanistan) et des catastrophes naturelles (Katrina, séisme en Haïti).

En 2008, il a publié, avec sa collègue Katia Gagnon, Au pays des rêves brisés, un recueil de témoignages bouleversants de personnes aux prises avec des problèmes de santé mentale. Il s'intéresse parallèlement au journalisme d'immersion, où il réalise quelques expériences dans des réalités méconnues pour le compte de La Presse. Il a notamment travaillé incognito pendant trois mois comme commis des produits laitiers chez Walmart, ce qui lui a permis de publier Journal d'un associé, un essai tiré de cette expérience. Il a aussi réalisé le reportage Energize-me pour lequel il a consommé des boissons énergisantes quotidiennement pendant un mois afin de découvrir les effets de ces produits sur la santé. Enfin, il a aussi décidé de faire le Ramadan, en vivant l'expérience en compagnie de deux familles montréalaises.

Chose certaine, ces expériences en font un atout majeur pour 21 Jours et Hugo Meunier s'estime privilégié de vivre de nouvelles aventures pour une deuxième saison.

Stéphanie Lapointe

Saison 2

Stéphanie Lapointe débute sa carrière après avoir été sacrée lauréate de Star Académie en 2004. Suivent deux albums solos, Sur le fil (2005) et Donne-moi quelque chose qui ne finit pas (2009) et en novembre 2014, Les amours parallèles, un troisième projet musical. Stéphanie participe aussi à différentes productions télévisuelles, théâtrales et cinématographiques en tant que comédienne notamment Le Négociateur 1, 2 et 3 (2004-2007), Aurore (2005), La peur de l'eau (2010), Les filles de Caleb (2012) et Liverpool (2012). Elle co-réalise aussi plusieurs portraits documentaires à l'étranger, notamment pour Radio-Canada international (À ciel ouvert, Soudan, Rwanda, 2008) et pour Care Canada (Reconstruction d'Haïti, 2012). On a récemment découvert Stéphanie en tant qu'animatrice sur le documentaire Papa Gill, diffusé sur les ondes de TV5.

 

Stéphanie publiait, au printemps 2015, son premier roman jeunesse intitulé Victoria. Elle est aussi devenue collaboratrice au magazine M au même moment. À l'automne dernier, elle publie le roman illustré Grand-père et la lune, projet réalisé en collaboration avec l'illustrateur Rogé.

Eza Paventi

Saisons 1 et 2

Cofondatrice du mouvement de cinéma KINO, Eza Paventi réalise des documentaires et courts-métrages qui se démarquent dans divers festivals internationaux. Cinéaste pionnière du projet Wapikoni Mobile, elle soutient la réalisation de films auprès des jeunes autochtones avant de s'envoler au Darfour et au Rwanda pour concevoir À ciel ouvert, une série de portraits sur les victimes du génocide (Radio-Canada International).  En 2009, elle traverse le Canada pour animer et coréaliser d'Est en Ouest (TV5), récipiendaire de la meilleure webtélé documentaire aux prix Gémeaux. Les années suivantes, elle réalise des séries s'intéressant à des phénomènes sociaux tels que l'impact de la génération Y (Y mode d'emploi) et l'intimidation en milieu scolaire (Intimidés). En 2013, son premier roman Les souliers de Mandela (éditions Québec Amérique) est salué par la critique et finaliste au prix international des Cinq Continents, puis publié l'année suivante en Europe (Éditions Kennes). Lors de la première saison de 21 jours, son travail lui a valu une nomination aux Zapettes d'Or (C'est juste de la tv, ARTV) pour « l'entrevue de l'année ».

Myriam Fehmiu

Saison 1

Myriam Fehmiu  revient à Montréal après 3 années passées à Radio-Canada Colombie-Britannique où elle animait l'émission de radio matinale. Elle y  a également piloté des émissions de télévision estivales et a tenu la barre de la série télévisée « Les Explorateurs du Pacifique ». Avant cela, Myriam a participé, comme vidéojournaliste, à la série Caméra-Boréale au Nunavut. Elle est diplômée en journalisme de l'Université de Montréal. En 2009, elle a reçu le Prix Lizette-Gervais en journalisme social.  Myriam a fait la transition vers le journalisme après avoir réalisé et coordonné des productions vidéos en Afrique, en Asie, en Haïti et en Amérique Latine pour une ONG de développement humanitaire pendant sept ans.

Myriam a toujours gravité dans le monde des communications. Ses expériences professionnelles se déclinent à travers les médias et l'aide internationale. Elle croit fermement que le journalisme doit contribuer à changer notre perception du monde et est constamment à la recherche d'expériences et de rencontres pour faire son métier « sur le terrain ». Elle sera une « cobaye » impliquée, curieuse et totalement engagée dans ses expériences de 21 Jours. Déjà très présente sur les réseaux sociaux, Myriam est très emballée à l'idée de participer au volet web de la série après chaque expérience et de partager ses impressions avec le public.

Chargement...
Commentaires sur la série cet épisode

Écrire un commentaire

Utilisez le formulaire ci-dessous pour partager votre avis sur la série cet épisode.

270

Envoyer